Pour rire pour passer le temps
de Sylvainn Veley

Mise en scène Olivier Turk

Pour rire pour passer le temps est un texte théâtral à quatre voix (1, 2, 3 et 4).

Dialogues lapidaires, dépouillés de tout contexte : quatre figures non identifiées s’ennuient. Ils vont opter pour la solution la plus simple, la plus efficace et la plus drôle :

Allez, on joue.
La règle est simple.
1 doit taper sur 4 pour entrer dans la bande de 2 et 3.

C’est le point de départ du texte de Sylvain Levey.

Le texte n’expose pas un fait de société, n’apporte pas de solution à un problème, il se contente de mettre à nu, d’exposer une situation, qui, pour être énigmatique ne nous est pas étrangère. On pourrait la retrouver dans une cour d’école, en maison de retraite, à la maison, dans les quartiers ou n’importe où ailleurs, en entreprise, en temps de guerre. En temps de paix.

à partir de 12 ans

Né le 2 décembre 1973, S. Levey est comédien et auteur. Il est publié aux éditions Théâtrales dans la collection « répertoire contemporain », chez Lansman éditeur ou encore aux Solitaires intempestifs…

Son texte, Enfants de la middle class. O ciel la procréation est plus aisée que l’éducation, a été lu par Catherine Hiegel et diffusé sur France culture. Il est régulièrement monté depuis 2004 (Espace 600 de Grenoble, Théâtre Athénor de Saint Nazaire, Théâtre du cercle de Rennes, Le Samovar de Bagnolet, festival 20 scènes, théâtre Gérard Philippe de Saint Denis…)

En février.-juin 2010

Olivier Turk intervient en tant que parrain de Sylvain Levey dans le cadre d’une résidence au Théâtre de Vienne (38) pour le théâtre Craie. Auront lieu des lectures, ateliers et présentations de textes de S. Levey pour le public viennois en collaboration avec l’auteur.

Une rhétorique de l’ennui.

Dans le texte, le jeu est décidé pour vaincre l’ennui. La ligne directrice de mise en scène nous oriente donc davantage vers des auteurs du temps et de l’ennui comme Samuel Beckett que vers des auteurs de la violence (Boal, Gabily, Bond…).

L’équilibre jeu-cruauté :

Notre volonté n’est pas de faire de cette mise en scène un spectacle trash. Ce serait possible, cela a déjà été fait et cela ne nous intéresse pas en tant que matériau théâtre. Nous pensons qu’un tel parti-pris laisse forcément une expression et une lecture univoque du texte (tellement plus riche…). Nous voulons donc renforcer le contenu du texte, son message, non pas en appuyant où il fait mal mais au contraire en essayant d’enrober la cruauté quotidienne dans un jeu de tous les instants.

Télécharger le dossier

Compagnie Pantoum

tel: 06 88 33 99 38
pantoumasso@gmail.com

La compagnie Pantoum

16 rue de fossés
16200 Jarnac

T: 06 88 33 99 38
E: pantoumasso@gmail.com

Articles récents